Château Barbeyrolles

Var Matin Gassin

  • by: pierrot
  • 12 mars 2020

Var Matin – 11 mars 2020

Quand chevaux et humains travaillent en totale harmonie

Au Château Barbeyrolles, à Gassin, la propriétaire, Régine Sumeire, a opté pour un procédé biodunamique pour l’entretien de son domaine. Ainsi, Amazone, 10 ans, 500 kg, une jument “Trait du Nord”, Django, 9 ans, 950 kg, un cheval de race “Trait du Nord” également, et Toto, 12 ans, 750 kg, un “Comtois”; travaillent depuis plusieurs jours dans les vignes de la propriété à une vitesse maîtrisée d’à peu près 2,5 km/h.

Ces chevaux sont impressionnants de force et de précision obéissant aux ordres de leurs meneurs. Christophe, Didier, et Yvan, venus de La Roque-Esclapon, Figanières et Moissac-Bellevue.

Sabrina, une jeune femme résidant dans le Golde, accompagne le groupe afin de compléter sa formation. Elle a elle-même fait l’acquisition il y a quelque temps, de Fabiola, une jument “Ardennaise”. Toutes deux formeront un duo autonome opérationnel dès l’an prochain.

Au mois de novembre s’effectue un travail de décavaillonnage au pied des souches (élimination des adventices laissant les autres racines s’infiltrer profondément dans le sol y puisant ses bienfaits). Les pieds de la vigne sont ensuite chaussés pour l’hiver (recouvertes de terre). Dès que l’herbe repousse il faudra déchausser au plus près du pied. En juin, une bute protégeant la vigne se formera, de quoi attendre sereinement les vendanges.

Les chevaux interviennent également dans les plantations de rosiers destinés au parfum en pays de Grasse, ainsi qu’au château de La Mole.

Leave a comment